62. Caroline Sauvajol-Rialland – Survivre à l’infobésité ambiante

le 26 Mai 2024

Si un manager lisait tous les mails qu'il reçoit, il dormirait 4h par nuit.

Et on n’est même pas en 2010 quand Caroline Sauvajol-Rialland fait ce constat en tant que responsable de l'information & de la communication pour les Managers & Top Managers de La Poste.


L'email, c'est le (fléau) quotidien du cadre.

Qui n'a jamais été angoissé à l'idée de partir en week-end laissant derrière lui ses 257 mails non lus ? (et si j'avais loupé un truc important ?)

Qui n'a jamais été dépité d'avoir déjà 10 mails non lus le lundi alors que tout était clean vendredi soir en partant ? (ils n'auraient pas pu envoyer ça avant ? ou après ?)

Qui ne s'est jamais épuisé à écouter sa réunion d'une oreille tout en essayant d'écouler le nombre de mails reçus depuis le matin ? (et si on me pose une question et que je n'ai rien écouté ?)


Et là où le sujet est traitre, c'est que nous aussi, on en envoie des mails. 

Quand on a besoin de communiquer une info. De relancer quelqu'un. Quand on a besoin d'obtenir une info. Et si on en a besoin pour lundi matin, on a intérêt à envoyer notre email au plus tôt.

Et nous aussi, on veut qu'on nous réponde tout de suite. Ça prend que deux minutes et on pourra passer à autre chose. Alors on envoie un Teams pour dire "Au fait, t'as vu mon mail ?" 


No comment…  

C'est comme ça que tout fonctionne.

C'est comme ça que les autres fonctionnent.

Et c'est comme ça qu'on fonctionne.

 

C'est pourquoi j'étais impatiente de pouvoir échanger avec l'experte de ce sujet.

Auteure des deux livres "Mieux d'informer pour mieux communiquer" et "Infobésité" et accompagnant les entreprises depuis plus de 10 ans sur ces sujets, Caroline Sauvajol-Riallandétait LA personne à qui demander :

  • Sommes-nous tous infobèses ?
  • A quoi peut-on voir que c'est trop ?
  • Quels sont les impacts ? Pour nous et l'entreprise ?
  • Où  sont les bénéfices, vu que ça dure depuis si longtemps ?
  • Quels sont les facteurs de risques, à titre individuel et collectif ?
  • Qu'est-ce que les entreprises pourraient faire ? Qui dans devrait s'emparer du sujet ?
  • Quelle tendance on observe ? Est-ce qu'on va vers du mieux ? Du pire ?
  • Comment se protéger à titre individuel en attendant ?
  • Ça veut dire quoi "être info-responsable" ?


Cette conversation ultra pragmatique permet à la fois :

  • De prendre conscience que rien ne changera si on ne régule pas nos manières de communiquer. 
  • Et de démarrer le travail par des actions concrètes et actionnables tout de suite sans attendre de manière naïve que le nombre de mails quotidien ne chute.


Merci infiniment Caroline pour tes partages et ta démarche qui est d'utilité publique. 


🦾 Pour rejoindre ma newsletter : Cliquez ici

 

🦾 Les livres de Caroline Sauvajol-Rialland :

  • Infobésité: Comprendre et maîtriser la déferlante d'informations
  • Mieux s'informer pour mieux communiquer : Maîtriser l'information pour mettre en place une communication efficace
  • Les relations publiques

 

🦾 Retrouver Caroline :

REJOINDRE LA NEWS →